CITATIONS

 

 

 

"Il n’est jamais facile d’expliquer les complexités qui nourrissent  l’émergence soudaine d’un mouvement artistique qui rompt de but en blanc avec les pressions restrictives de son passé.  Cependant, il n’existe pas le moindre doute que Oscar Cahén a exercé une influence importante et remarquable sur le développement des jeunes gens qui, ensemble, ont formé Le Groupe des Onze.  Somme toute, il était un homme qui avait l’expérience du monde et dont la facilité technique d’artiste était dépassée, si cela est possible, par son dynamisme de compagnon.  Pour un jeune Canadien qui faisait face au conflit de rompre avec les traditions de représentation littérale de son passé immédiat, La facilité de Oscar Cahén d’aller et de venir entre des dessins littéraux et d’audacieux tableaux abstraits devait constituer une consolation, ainsi qu’un exemple.

Qui pourrait douter de la force des ses compositions abstraites dans lesquelles il a abordé la forme et l’espace en termes nouveaux et même la couleur était traitée avec une extravagance telle qu’elle devait par moment sembler un joyeux scandale.  Ce nouveau Canadien a vraiment fait un apport important à sa nouvelle patrie.

 

… en histoire de l’art, nul ne peut ignorer que, mise à part son importance, Oscar Cahén constituait principalement un personnage splendide et plein d’imagination."

Dr. Evan H. Turner, Director,

Philadelphia Museum of Art 1968 

 

 

"On peut établir un parallèle entre la manière de comprendre la carrière de Cahén et celle de Tom Thomson.

 

…A sa mort, en 1917, Thomson était à un mois d’atteindre ses quarante ans; Cahén, quant à lui, né en 1916, avait quarante ans quand il est décédé. Ces deux hommes sont tous les deux morts de manière tragique et violente. Ils ont tous les deux joui d’une carrière de peintre mûr pendant seulement huit ans environ et tous les deux se sont fait connaître comme graphistes, avant de se perfectionner comme peintres. Comme Thomson, Cahén a fait partie d’un petit groupe d’artistes dont l’initiative et le dynamisme, sans parler de son opposition au statu quo, devaient avoir un effet profond sur la forme et le caractère de l’art au Canada et ce, pendant des décades. La réputation de Cahén et celle de Thomson sont fondées sur la qualité intrinsèque de leur oeuvre, mais est rehaussée par le rôle que ces deux artistes ont joué, de bonne heure, dans les activités révolutionnaires de leur cénacle respectif d’artistes …

 

…Pour pousser la comparaison avec Tom Thomson un peu plus loin, le contexte dans lequel ce dernier vivait était, contrairement à celui de Cahén, de plus longue durée.  Le Groupe des Sept et leurs successeurs dans le Canadian Group of Painters s’étaient si fermement implantés dans leur manière d’aborder la peinture, que cela a donné une validité continue à la contribution de Thomson, lui permettant de paraître contemporain, même plusieurs années après son décès.   Cahén, quant à lui, travaillait au début d’une période d’expansion radicale et de changements rapides en art canadien, période marquée par des changements continus dans les bases conceptuelles et stylistiques de l’art.  Il faisait partie d’un mouvement se rapportant à un mouvement changeant continu."

Dr. David Burnett

Oscar Cahén: Toronto: Musée des beaux-arts de l'Ontario, 1983

 

 

"Le brillant succès de Cahén en tant que graphiste au journal Montreal Star et plus tard avec la revue Maclean's, a constitué le début d’une révolution en illustration commerciale au Canada, ce qui a été d’une grande importance.  

 

En tant que catalyste, Cahén a joué le plus grand rôle personnel. Sa fraîcheur et sa liberté, son raffinement, son affection pour la vitesse et pour le changement, son succès financier et surtout son intégrité professionnelle ont eu une influence étonnante sur les jeunes artistes du Toronto gris d’après-guerre. C’est surtout à la force de sa personnalité que l’on peut directement attribuer le dynamisme et la vitalité qui caractérisent tellement la peinture de Toronto.  Il est donc approprié que l’ Académie royale des arts du Canada honore Oscar Cahén en lui conférant  la médaille 1975 de ARC."

Ann H.J. Nelles, Directrice administrative

Académie royale des arts du Canada, 1975

 

 

"L’œuvre si hautement individuelle, étrangement irrésistible de Cahén pour la revue, lui a apporté une renommée telle qu’une fois, il aurait dû dessiner 48 heures par jour pour remplir les commandes de The Standard, de la revue Maclean's, du Canadian Home Journal,  du National Home Monthly, du New Liberty et d’autres périodiques.

 

… Dans un renversement sans précédent de la politique rédactionnelle, les dessins de Cahén furent envoyés aux auteurs de fiction et ils les inspirèrent  à écrire des histoires à leur sujet."

McKenzie Porter:

“Volcano with a Paint Brush” 

The Standard, 1951

 

 

"Depuis son décès prématuré en 1956, Oscar Cahén a été applaudi, partout au Canada, pour être celui qui a fait plus que tout autre raviver l’art contemporain en Ontario, dans les années cinquante.

 

Son œuvre d’illustrateur, exceptionnellement compétente et originale  lui a permis immédiatement d’être reconnu. De nombreuses manières, Oscar Cahén peut être comparé à notre compatriote David Smith, dans sa manière passionnée et pleine de vie d’aborder l’art et la vie, ainsi que dans sa mort violente dans un accident d’automobile.

 

La vie et l’art de ces deux hommes offrent un phénomène similaire d’explosion d’énergie, de force et d’impatience. …L’art de Cahén, comme celui de David Smith n’est jamais faible ou hésitant …

 

De tels hommes parlent clairement pour leur époque, se dépêchant, même à la course, à travers la vie et des par des accomplissements brillants pour en arriver à une mort prématurée et violente. Toute exposition des œuvres de Cahén, ou de Smith, nous donne l’impression d’une grande réussite durable, mais aussi d’une promesse tragiquement non acquittée.

 

Aux Etats-Unis, le Canada ne devient artistiquement reconnu qu’après la Seconde Guerre mondiale.  Les Etats-Unis et le Canada ont tous les deux bénéficié de l’arrivée de tant de personnes talentueuses et capables venant  d’une Europe en détresse.  Grâce à des hommes comme Oscar Cahén, le Canada a commencé à atteindre un haut niveau de raffinement et à assumer sa place dans la grande renaissance culturelle de l’Amérique du Nord."

Karl Nickel

Ringling Museum of Art, 1968

 

 

…"J’ai franchi le Rubicon et j’ai décidé de tirer tout le roman dans un seul numéro, complètement, avec une couverture spéciale et  neuf pages avec des illustrations à 4 couleurs.

 

Le seul artiste suffisamment rapide et compétent pour faire cela en une semaine était Oscar Cahén, dont les couvertures dynamiques pour Maclean's, bien connues, ainsi que son œuvre sérieuse en galerie.  Nous avons enfermé Oscar dans un hôtel et dans un transport frénétique  de peintre, il a produit une brillante série d’illustrations."

Pierre Berton: 

My Times: Living with History 1947-1995, Toronto

 

 

"A son arrivée au Canada après la Seconde Guerre mondiale, Cahén était un artiste complet .  Accompli, dédié à son art et original, il possédait une formation et un bagage que peut d’artistes canadiens possédaient.

Pendant la grande partie de l’existence du Groupe, de 1953 à 1959, Oscar Cahén et Jock Macdonald en étaient les figures dominantes, comme artistes et comme influences.  L’arrivée d’Oscar Cahén à Toronto en 1952, constitue un tournant dans l’histoire de l’art de la ville.  Son énorme talent a surpris les artistes de Toronto et les a forcés à  regarder leurs œuvres d’un nouvel œil.  Son influence sur ses jeunes confrères du Groupe des Onze ne peut être exagéré et la plupart d’entre eux n’hésitent pas à le reconnaître."

Paul Duval

Four Decades: The Canadian Group of Painters and Their Contemporaries 1930 – 1970. Toronto/Vancouver: Clarke, Irwin & Company Ltd. 1972 

 

 

…"l’illustrateur de revue par excellence au Canada et il a aidé à changer la position des beaux-arts au Canada, d’un formalisme passéiste à un expérimentalisme d’avant-garde."

Elizabeth Kilbourn

Great Canadian Painting: A Century of Art. The Canadian Centennial Library.

Weekend Magazine, 1966

 

 

Nous ne pouvons que regretter profondément l’énorme perte de ce superbe talent dans la fleur de l’âge et de faire remarquer que ce qu’il nous a laissé semblerait suffisant pour qui que ce soit.."

Harold Town

Oscar Cahén Memorial Exhibition and 87th Annual Spring Exhibition

Ontario Society of Artists; Art Gallery of Toronto, 1959

 

© 2004-2019 The Cahén Archives